9 KPI content marketing incontournables

KPI content marketing

Le content marketing, ce sont des lettres… et des chiffres.

Pour gagner, il ne suffit pas d’aligner les mots. Il faut aussi que le compte soit bon.

Le compte, ce sont les fameux KPI (ou metrics ou indicateurs de performance).

Voyons ensemble quels sont les KPI content marketing incontournables.

Les KPI content marketing, pour quoi faire ?

Le content marketing n’est pas une activité récréative. La mise en place d’une stratégie de contenu répond à des objectifs marketing et commerciaux.

Les objectifs du content marketing sont à la fois qualitatifs et quantitatifs.

Parmi les objectifs “quali”, on citera :

  • Augmenter la notoriété de sa marque
  • Se positionner comme un expert de son secteur

Quant aux objectifs quantitatifs du content, ils se situent généralement à 3 niveaux :

  • Générer du trafic qualifié sur son site web
  • Engager ses visiteurs
  • Générer des conversions

Quand on se fixe des objectifs, on a logiquement envie de savoir si on les a atteints.

Audience, engagement, conversion, comment mesurer l’efficacité de vos contenus ? Comment démontrer le ROI de votre content marketing ?

C’est là qu’interviennent nos fameux KPI (Key Performance Indicators) ou indicateurs-clés de performance.

Vous avez compris l’intérêt des KPI ?

Voyons maintenant quels sont ceux que vous devez absolument prendre en compte dans votre stratégie de contenu.

Les KPI content marketing pour mesurer l’audience

La première question que je me pose, quand j’ai produit et partagé un contenu, c’est :

Est-ce que ce contenu va atteindre son audience-cible ?

S’il s’agit d’un article de blog, ma première préoccupation, c’est qu’il trouve son lectorat.

En amont, si on a bien bossé sur ses personas et leurs problématiques, on sait que le contenu répond à un besoin. Mais ce n’est pas si simple.

Le fait qu’un contenu rencontre son public passe par :

  • la qualité du contenu
  • la pertinence des canaux de diffusion choisis
  • votre capacité à valoriser votre contenu sur vos différents canaux

Bon alors, quels KPI scruter pour savoir si mon contenu est consulté ?

1. Le nombre de visiteurs uniques

Après le nombre de pages vues (qui, soit dit en passant, ne veut pas dire grand chose), le nombre de visiteurs uniques est l’indicateur le plus basique qui soit.

Il répond à la question :

Combien d’individus différents ont consulté votre contenu ?

C’est le moyen le plus simple de savoir si un contenu génère du trafic. Il vous permet aussi de comparer vos différents contenus.

Même s’il est loin d’être suffisant (de toute façon, aucun KPI ne se suffit à lui-même, il faut toujours les combiner), le nombre de visiteurs uniques d’un contenu reste un metric incontournable.

2. Les canaux d’acquisition de trafic

La provenance de votre trafic fait partie des KPI content marketing indispensables.

En général, on distingue 5 grandes sources de trafic :

KPI content marketing provenance du trafic

  • Le trafic direct: les visiteurs qui ont directement saisi l’URL de votre site dans leur navigateur.
  • Le trafic organique (ou trafic SEO) :  les visiteurs qui ont accédé à votre site par l’intermédiaire d’un moteur de recherche.
  • Le social traffic : les visiteurs qui ont accédé à votre site via un lien sur un réseau social.
  • Le referral traffic: les visiteurs qui sont arrivés sur votre site en cliquant sur un backlink, c’est-à-dire un lien depuis un autre site (site référent).
  • Le trafic emailing : les visiteurs qui ont cliqué sur un lien de votre newsletter ou d’un emailing pour accéder à votre contenu

En comprenant comment les visiteurs accèdent à votre contenu, vous pouvez mesurer l’efficacité de vos actions sur les différents canaux. Vous disposez ainsi d’un levier d’action puissant pour optimiser votre stratégie, en termes de SEO et de partage des contenus.

Les KPIs content marketing pour mesurer l’engagement

3. Le nombre de pages vues par visite

Ce KPI vous permet de mieux comprendre la façon dont vos visiteurs consomment votre contenu.

Si un visiteur a consulté consécutivement plusieurs pages de votre site, peut-être est-il déjà dans une démarche active ?

Dans tous les cas, si le nombre de pages vues par visite augmente, c’est signe que votre maillage interne et vos parcours de navigation sont efficaces.

Reste à voir si ce bon présage se traduit dans vos taux de conversion.

4. Le temps de visite

Disons le simplement : plus c’est long, plus c’est bon.

Plus un visiteur passe de temps sur un contenu, plus on peut s’imaginer, à moins qu’il ne se soit endormi, que le contenu en question lui apporte des réponses pertinentes pour résoudre sa problématique.

Là aussi, c’est un indicateur utile car, en comparant la performance de vos différents articles sur ce KPI, vous pourrez identifier les articles qui retiennent l’attention.

5. Le taux de rebond

Est-ce que vos visiteurs se font la malle après avoir consulté ce seul contenu… ou restent-ils sur votre site pour découvrir d’autres pages ?

Le taux de rebond d’une page web correspond à la proportion de visiteurs qui quittent la page après l’avoir consultée ?

A priori, si vous êtes dans une optique de conversion, un taux de rebond élevé est un mauvais signe. Si le visiteur se taille sans laisser d’adresse, la conversation ne peut pas se mettre en place.

A vous de présenter votre contenu de façon à donner l’envie aux internautes de poursuivre leur navigation : maillage interne, contenus recommandés, …

Attention quand même à ne pas surinterpréter ce KPI. Un taux de rebond élevé sur une page qui affiche aussi un temps de visite élevé peut signifier que le visiteur trouve son compte dans votre contenu. Reste à savoir s’il reviendra…

6. Nouveaux visiteurs VS “revenants”

Attirer de nouveaux lecteurs ou fidéliser une audience, pourquoi faudrait-il choisir ?

A vous de trouver le bon mix de contenus et les bonnes actions pour garder un bon équilibre entre nouveaux venus et visiteurs récurrents.

Les KPIs pour mesurer la conversion

7. Le nombre de leads

Si vous faites du content marketing, le trafic n’est pas une fin en soi. La finalité, c’est de convertir une partie de vos visiteurs en leads, puis en clients.

Pour cela, vous mettez en place des parcours et des outils de conversion pour récupérer des informations sur vos visiteurs :

  • abonnement à la newsletter
  • contenus en téléchargement (lead magnets)
  • formulaire de contact

En contrepartie, le visiteur donne ses informations de contact et devient un lead.

Combien de leads générez-vous ? Avec quels contenus ?

Voilà qui devrait vous intéresser.

8. Les taux de conversion de vos landing pages

Pour générer des leads, vous avez créé des lead magnets :

  • livre blanc
  • ebook
  • kit pratique
  • outil
  • checklist
  • quiz

Entre votre contenu régulier (article de blog) et votre lead magnet, vous avez un call-to-action et une landing page (la jolie page qui fait envie avec le formulaire intégré).

Le taux de conversion des landing pages est un indicateur-clé. Vous pouvez A/B tester et optimiser vos pages de destination pour générer plus de leads.

9. La proportion de leads qualifiés

Générer des leads, c’est bien…

… mais si ce ne sont que des curieux qui n’achètent jamais votre produit ou service, l’intérêt est limité.

C’est pourquoi vous devez encore qualifier vos leads. Avec des séquences emailing par exemple, vous pourrez évaluer leur potentiel d’achat sur la base de vos interactions.

Objectif : augmenter la proportion de leads qualifiés, c’est-à-dire susceptibles faire affaire avec vous.

Vous voulez améliorer continuellement votre stratégie de contenus ?

Listez les KPI content marketing qui comptent pour vous et analysez régulièrement vos performances.

Vous ne savez pas par où commencer ?

Contactez-moi…



Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :